Femme vertueuse


La Femme Vertueuse – Partie 8 par Stella Parrinello

Proverbes 31:30-31

V.30(a) La grâce (charme) est trompeuse, et la beauté est vaine (passagère)

 Dans le monde aujourd’hui, on aime la beauté extérieure ! L’apparence extérieure.

Une femme peut être jolie, belle, avoir du charme, mais ce verset dit que ses qualités sont :

  • Trompeuses et passagères
  • C’est une beauté superficielle, ce n’est pas l’essentiel.

1 Pierre :24,25 « Car toute chair est comme l’herbe, et toute sa gloire comme la fleur de l’herbe. L’herbe sèche, et la fleur tombe, mais la parole du Seigneur demeure éternellement ».

  • La beauté est comparée à une fleur qui apparaît, qui a de l’éclat, mais au bout du compte, à la fin du jour, elle disparaît avec toute sa beauté.
  • La louange qui porte sur l’extérieur est éphémère. Attention, cela ne veut pas dire qu’il faut négliger l’aspect extérieur !

La  femme vertueuse ne négligeait pas l’aspect extérieur (V. 22 : revêtue de fin lin et de pourpre), mais ce n’était pas l’essentiel, le plus important pour elle.

1 Pierre 3 :3,4 « Ne cherchez pas à vous rendre belles par des moyens extérieurs, comme la façon d’arranger vos cheveux, les bijoux d’or ou les vêtements élégants. Recherchez plutôt la beauté de l’être  intérieur (caché dans le cœur), la parure impérissable  d’un esprit doux et paisible, qui est d’une grande valeur aux yeux de Dieu !«

La beauté intérieure de l’âme et de l’esprit, voilà la véritable beauté !

  • Qui a plus de valeur que les perles.
  • Qui résiste à l’action du temps, ne vieillit pas, « impérissable ».
  • Elle ne fait même que s’épanouir à mesure que le temps passe !

Si nous sommes belles à l’intérieur, nous serons belles automatiquement à l’extérieur !

Il ne sert à rien d’avoir une belle parure extérieure et avoir un esprit de dispute !

Ne cherchons pas à nous rendre belles de l’extérieur, mais prenons le temps de nous faire belles à l’intérieur ! (Combien de temps passons-nous dans la salle de bain pour nous préparer ?)

V.30(b) Mais la femme qui craint l’Eternel est celle qui sera louée ! (Voilà la clé !)

  • C’est parce que c’est une femme qui craint l’Eternel, qu’elle mérite autant de louanges !

La crainte de Dieu : ce n’est pas la peur ! Mais c’est un sentiment de respect, d’admiration , de révérence, de loyauté, de dévotion, d’obéissance.. C’est avoir conscience de l’autorité de la personne (Dieu) à qui nous voulons faire plaisir !

Exemple, pour expliquer la crainte de Dieu aux enfants : c’est la décision, la résolution de ne pas faire attrister (pour aucune raison que ce soit !) Dieu, que nous aimons tant et coulons honorer !

  •  C’est une femme authentique, intègre
    • C’est une vraie femme de Dieu
    • Elle craint Dieu dans son cœur (aime Dieu, adore Dieu, a confiance, obéit, sert (fait tout ce qu’elle peut pour ne pas l’attrister !)
    • Elle a une vie consacrée à Dieu

Voilà ce qui fait de cette femme sa vraie BEAUTÉ (cette beauté qui a plus de valeur que les perles !)

  •  C’est parce que c’est une femme qui CRAINT L’ETERNEL :
    • Qu’elle mène si bien sa vie et son foyer, que tout lui réussit !
  •  La femme qui ne craint pas Dieu et ne le respecte pas, aura peut être une bonne apparence, mais elle ne portera pas de fruits véritables et durables dans sa vie ni dans sa maison ! À quoi peut nous servir la réputation, la beauté, la richesse si notre foyer s’écroule ou si notre mari/nos enfants ne sont pas heureux ?
  •  Mais la femme qui craint l’Eternel est celle qui sera louée !
    • C’est une caractéristique indispensable pour une femme qui mérite les éloges citées plus haut !
    • Il semble que le livre des Proverbes se conclu de la même manière qu’il débute : « La crainte de l’Eternel est le commencement de la sagesse » (Proverbes 1 :7)
  • On ne peut pas acquérir la sagesse si on refuse de craindre le Seigneur !

Cette femme vertueuse l’avait bien compris.

Proverbes 22 :4 « Le fruit de l’humilité, de la crainte de l’Eternel, c’est la richesse, la gloire et la vie «

Proverbes 15 :33 « La crainte de l’Eternel enseigne la sagesse, et l’humilité précède la gloire. »

  •  L’humilité et la crainte de l’Eternel vont ensemble ! On ne peut pas dire qu’on craint le Seigneur, qu’on l’adore, lui fait confiance, lui obéit, le sert et en même temps être plein d’orgueil et égoïste !

C’est une femme humble, qui craint l’Eternel !!!

V.31(a) : « C’est pour cela qu’elle sera récompensée du fruit de son travail

  • Elle sera récompensée par Dieu, pour le fruit de son travail, pour ses œuvres.
  • La femme vertueuse (= disposition constante à faire le bien) est reconnue par ces bonnes actions, œuvres.

Apocalypse 22 :12 « Voici, je viens bientôt, et ma récompense est avec moi, pour rendre à chacun selon son œuvre ».  Cette femme vertueuse mérite d’être récompensée !

V.31(b) : « Et qu’aux portes ses œuvrent la louent !

  • En Israël, on avait pas l’habitude de louer, de complimenter une femme, de la mettre en avant, et encore moins aux portes de la ville !
  • Mais une telle femme devrait être honorée publiquement avec son mari.
  • Tout ce qu’elle a fait dans le privé, sera récompensé publiquement !
  • Ses œuvres lui rendent témoignage.
  • Elle mérite une reconnaissance hors du commun.

Conclusion

 Les qualités de la femme vertueuse sont celles qui sont citées tout au long du livre des proverbes :

  • Travail dur
  • Investissements sages
  • Bon usage du temps
  • Préparation pour l’avenir
  • Soin des autres
  • Respect pour son mari
  • Capacité de partager les valeurs spirituelles avec autrui
  • Donner des conseils sages
  • Avoir la crainte de Dieu (dans l’adoration, la confiance, le service, l’obéissance).

Ce sont des qualités qui amènent honneur, louange, succès, dignité et jouissance de la vie.

Ce que nous devons retenir, c’est que « la crainte de Dieu dans nos vies nous qualifiera à devenir une femme vertueuse » !

Même si la femme vertueuse semble « une femme parfaite », ce qui fait sa force et sa spiritualité, c’est la crainte de Dieu. Sans quoi, elle n’aurait pas la capacité d’accomplir toutes les tâches aussi parfaitement dans son foyer, et à l’extérieur de son foyer.

C’est pour cela que Dieu l’a comblé de bénédictions, tout ce qu’elle fait lui réussit.

Est-ce que nous voulons être connue comme une femme vertueuse ?

Nous devons apprendre de cette femme :

  • À craindre le Seigneur avant tout, c’est le commencement de la sagesse ( avoir confiance en Dieu, l’adorer, servir, lui obéir,…)
  • En toute humilité, s’abandonner complètement à Dieu, dépendre de lui.

Proverbes 28 :14 « Heureuse la femme qui est continuellement dans la crainte ! Mais celle qui endurcit son cœur tombe dans le malheur ! »

Merci à toutes les femmes de valeur que Dieu a suscitées, qu’il suscite et suscitera dans son église !

Ruth 3 :11 « Maintenant ma fille, ne craint pas, je ferai pour toi tout ce que tu diras, car toute la porte de mon peuple sait que tu es une femme vertueuse.»


La Femme Vertueuse – Partie 7 par Stella Parrinello

Proverbes 31:28-29

V.28 (a) Ses enfants se lèvent, et la disent heureuse

• Ses enfants se lèvent pour l’applaudir, l’honorer, la féliciter, la bénir.
• Ses enfants expriment leur fierté d’avoir une maman comme elle.
• Ses enfants lui expriment toute leur gratitude, la remercient pour tout ce qu’elle fait pour eux chaque jour (bon repas, beaux vêtements, belle maison accueillante,…). Ils l’a remercient surtout pour son cœur, son affection, son enseignement, son éducation. Ils l’a remercient également de vivre dans un foyer serein oùla mère respecte son mari et vice versa. Les enfants doivent non seulement savoir que leurs parents les aiment mais ils devraient aussi le voir et l’entendre ( les enfants se sentent ainsi en sécurité).

  • C’est une femme influente sur ses enfants : elle est leur bible vivante. Cela ne sert à rien d’enseigner à nos enfants si nous ne mettons pas en pratique nous-mêmes (langage, tempérament, pardon,…)
  • C’est une femme heureuse de son rôle de maman.

V.28 (b) Son mari se lève, et lui donne des louanges

• Son mari aussi se lève pour l’honorer, pour la louer (faire des compliments).
• Rappelez-vous, au début, Lémuel voit dans la femme vertueuse l’incarnation parfaite de la sagesse ! Proverbes 8 :11 « Car la sagesse vaut mieux que les perles, elle a plus de valeur que tous les objets de prix !

  • Son mari se lève et lui donne des louanges car il reconnaît avoir trouvé une femme sage.
  • Elle a plus de valeur que tout l’or, toutes les richesses du monde !
    Proverbes 3 :14,15 « Les profits de l’argent, la richesse de l’or, n’offrent pas autant d’avantages. Car la sagesse a plus de valeur que les perles précieuses. On ne peut rien désirer de meilleur !».
    Proverbes 8 : 10 « Préférez mes instructions à l’argent, et la science à l’or le plus précieux ».
  • Il lui donne des louanges car :
    – Il a confiance en elle (V.11)
    – Elle lui fait du bien et non du mal tous les jours de sa vie ! (V.12)
    – Elle est travailleuse, elle le fait joyeusement, sans se plaindre (V. 13)
    – Elle est commerçante, elle fait de bonnes affaires ! (V. 14)
    – Elle est prévisible, elle se lève lorsqu’il est encore nuit ! (V. 15)
    – Elle est sage, elle pense, réfléchi, avant de prendre une décision importante (V.16)
    – Elle affronte le travail avec énergie ! (Ceins de force ses reins, affermit ses bras) (V. 17)
    – Elle a du discernement. Elle veille à une vie spirituelle consacrée à Dieu (V. 18)
    – Elle est productive, tisse des vêtements (V. 19)
    – Elle est généreuse, a de la compassion pour les pauvres (V. 20)
    – Elle est prévoyante et protectrice dans les temps difficiles. Dans sa maison, règne la présence de Dieu : paix, sécurité, sérénité,…) (V.21,22)
    – Elle fait sa fierté : « son mari est considéré aux Portes (bien vu), quand il siège avec les anciens du pays » Grâce à la bonne réputation de son épouse ! (V. 23)
    – Elle est active, ne s’arrête pas (V. 24)
    – Elle a une belle apparence (beauté intérieure qui a plus de valeur que les perles) (V. 25a)
    – Elle est positive, ne s’inquiète pas du lendemain (V. 25b)
    – Elle est sage en parole, elle contrôle sa langue ! Elle instruit et enseigne ses enfants avec cœur, en leur donnant l’exemple (V. 26a et b)
    – Elle veille sur ce qui se passe dans sa maison, prends soin des gens. Elle est active et non paresseuse (V. 27)
  • C’est une femme exemplaire, honorée est estimée par son mari et ses enfants !
  • Sa famille reconnaît ses qualités,ses vertus, et la grande influence qu’elle a dans son foyer.
  • Elle vit, elle émane la sagesse, la crainte de l’Éternel !
  • Grâce à son attitude, son mari et ses enfants sont heureux, et le lui font savoir.

V.29 Plusieurs femmes ont une conduite vertueuse, mais toi, tu les surpasses toutes !

V.28(b) : Son mari se lève et lui donne des louanges, car :

– C’est une femme vertueuse : il la loue, la complimente (voir liste V. 28(b) )
– Elle les surpasse toutes : son mari exprime sa fierté d’avoir une telle épouse. Il se sent privilégié, honoré d’être son mari. Rappelons-nous Christ (l’Époux), l’Église (l’Épouse)

Proverbes 12 :4 « Une femme vertueuse est la couronne de son mari, mais celle qui fait honte et comme la carie de ses os ».

Le caractère sage de la femme vertueuse fait honneur à son mari, lui confère dignité, tandis que le caractère de la femme insensée produit de la douleur à l’intérieur.


La Femme Vertueuse – Partie 6 par Stella Parrinello
Proverbes 31:27

V.27 : Elle veille sur ce qu’il se passe dans sa maison.

• Elle veille sur sa maison :

  • Sur ce qu’il se passe dans sa maison ! (Pas des autres). De ses affaires et pas celles des autres (1 Thessaloniciens 4 :11).
  • Même si elle est très active (V. 24).
  • Elle assume ses responsabilités d’épouse et de mère.
  • Elle veille sur l’éducation de ses enfants. (Scolaire, morale, mais surtout spirituelle). Pas toujours devant la TV, l’ordi, la tablette, les jeux vidéo (souvent violents !).
  • Elle garde sa maison des mauvaises influences extérieures.
  • Elle protège ses enfants des mauvaises compagnies.

« Les mauvaises compagnies sont la ruine d’une bonne conduite ». (1 Corinthiens 15 :33).
« À fréquenter les sages, on gagne en sagesse, mais la compagnie des insensés amène le malheur ». (Proverbes 13 :20).

• Elle est maîtresse de maison :

  • Elle s’occupe de préparer le repas pour sa famille (V. 15).
  • Elle donne des ordres à ses servantes.
  • Elle veille à ce qu’ils soient bien exécutés.
  • Elle supervise tous les détails de la maison.
  • Elle veille à ce que tout soit fait dans l’ordre, dans la crainte de Dieu !

Ephésiens 6 :5 « Servantes, obéissez à vos maîtresses selon la chair, avec crainte et tremblement, dans la simplicité de votre cœur, comme à Christ, non pas seulement sous leurs yeux, comme pour plaire aux hommes, mais comme des serviteurs de Christ qui font de bon cœur la volonté de Dieu. Servez avec empressement comme servant le Seigneur et non les hommes. »

« Et vous, maîtresses, agissez de même à leurs égards, abstenez-vous de menaces,
sachant que leur maître et le vôtre est dans les cieux, et que devant lui, il n’y a pas de favoritisme».

  • C’est une femme qui agit dans la crainte de Dieu avec ses servantes.
  • Elle les traite justement, honnêtement, s’abstient certainement de menaces !
  • Elle sait qu’elle même a un « patron » des « maîtresses » et des « servantes » = ne fait pas de favoritisme.
  • Automatiquement, on imagine que les servantes obéissent avec crainte, dans la simplicité de leur cœur, elles servent avec empressement comme pour Christ !

• Elle est équilibrée :

  • Elle trouve un équilibre entre sa vie de famille et ses activités.
  • Elle ne passe pas son temps à l’extérieur, pendant que les enfants sont livrés à eux-mêmes.
  • Ce problème d’équilibre familial est un vrai fléau de nos jours.
  • De nombreuses mères passent beaucoup de temps affairées en dehors de leur foyer ; ce qui crée à long terme des carences familiales et des dysfonctionnements dans les l’éducation des enfants (mauvais caractère, mauvais points scolaires, mauvaises fréquentations).
  • La femme de Proverbes 31 nous montre qu’il existe un équilibre entre vie familiale et travail.

V.27(b) Elle ne mange pas le pain de la paresse.

• La femme vertueuse n’est pas paresseuse (même si elle pouvait se permettre de ne rien faire, ayant des domestiques) :

  • Elle ne mange pas le pain de la paresse (différents versets refusent de rester inactive).
  • Elle ne vit pas au crochet des autres.
  • Elle n’est pas une assistée, mais le pain qui se trouve dans sa maison, est le fruit de son travail (tâches ménagères,repas, vêtements faits main,…).
  • Ce sont ses mains qui ont pourvu à ses besoins.

• La femme vertueuse, bien au contraire, est toujours pleine d’énergie et bien occupée :

Elle est active et non oisive.
Romains 12 :11 « Soyez actifs et non paresseux » (ayez du zèle et non de la paresse). Servez le Seigneur avec un cœur plein d’ardeur. »

Le Seigneur condamne la paresse dans les choses matérielles, encore plus dans les choses spirituelles.

Certainement, la femme vertueuse est une femme au service de Dieu

– qui aime et sert le seigneur avec zèle et un cœur plein d’ardeur.
– qui ne perd pas son temps à des choses et bavardages inutiles.

Regardons ce que dit Paul au sujet de ce qui sont paresseux, ne veulent pas travailler : 2 Thessaloniciens 3 :10-11 « Que celui qui renonce à travailler, renonce aussi de manger ! Or, nous apprenons que certains d’entre vous vivent en paresseux, sans rien faire, passant leur temps à des futilités, s’occupant des affaires des autres sauf des leurs!«

Voyez ce que peut entraîner la paresse, l’envie de ne rien faire, de ne pas travailler !

1 Timothée 5 :13,14 « Quant aux jeunes veuves, étant oisives, elles prennent l’habitude d’aller d’une maison à l’autre, mais ce qui est pire encore, elles deviennent bavardes et indiscrètes, et parlent de choses qui ne les regardent pas ! C’est pourquoi, je désire qu’elles se remarient, aient des enfants, prennent soin de leur maison… »

La femme qui est paresseuse, qui ne veut pas travailler, ne veut rien faire :
• Passe son temps à s’occuper des choses inutiles !
• Se mêlent des affaires des autres, plutôt que des siennes !
• Passe son temps, et prend plaisir à bavarder, rapporter sur tout !

La paresse :

Le livre des Proverbes parle à plusieurs reprises de la paresse et des conséquences négatives qui en découlent.

• La paresse n’a jamais été productive dans la vie de l’être humain, dans la vie d’un couple, dans la vie sociale.
• La paresse n’aura jamais l’approbation divine, au contraire, elle sera même une source de problème.
• La paresse provoque la misère : « celui qui cultive son champ a beaucoup de pain, celui qui cultive des illusions beaucoup de misère » (Proverbes 28 :19)
• La paresse provoque l’assoupissement : « la paresse fait tomber dans l’assoupissement, et l’âme nonchalante éprouve la faim » ! ( Proverbes 19 :15)
• Portrait du paresseux :

– le paresseux déclare qu’ il y a un lion sur le chemin, un fauve au milieu de la rue , je pourrais être tué ! (Proverbes 26:13,16).
– La porte tourne sur ses gonds, le paresseux se retourne dans son lit et ne fait pas le moindre effort pour se lever.
– Le paresseux plonge la main dans le plat mais trouve trop fatiguant de l’amener jusqu’à sa bouche ! (Image du paresseux qui meure de faim car il refuse de porter la nourriture en bouche).
– Le paresseux se croit plus sage que sept hommes qui savent répondre avec intelligence (il est présomptueux, il pense savoir plus et mieux que les autres).

Le Seigneur n’approuve certainement pas un tel homme, une telle femme !

Comme la femme vertueuse, soyons toujours active et plein d’énergie dans l’œuvre du Seigneur !

L’église, l’épouse, doit toujours être active pour l’œuvre de Dieu !

… à suivre


La Femme Vertueuse – Partie 5 par Stella Parrinello

Proverbes 31:25-26

V 25. (a) Elle est revêtue de force et de gloire.

Que faisons-nous tous les matins ? On s’habille pour avoir une bonne apparence…

  • La femme vertueuse a une BONNE APPARENCE : Elle est revêtue de force et de gloire. D’où lui vient cette force ?
  • Force dans la prière :

Phil. 4 : 6,7 : « ne vous inquiétez de rien, mais en toutes choses faites connaitre vos besoins à Dieu par des prières, supplications et actions de grâce. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en communion en Jésus Christ. »

La femme vertueuse fait connaître tous ses besoins à Dieu par la prière.
Elle reçoit la paix de Dieu pour affronter n’importe quelle situation
Son cœur et ses pensées sont toujours en communion avec Dieu, et non concentrés sur ses problèmes.

2 Cor. 1 : 3,4 : « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, le père des miséricordes, et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que par la consolation dont nous sommes l’objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui sont dans l’affliction. »

La femme vertueuse à travers la prière est consolée dans toutes ses afflictions. Elle peut à son tour consoler son mari, ses enfants, sa famille,…

Jacques 1 :5 : « Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement sans reproche. »

La femme vertueuse, par la prière, demande la sagesse, pour être une bonne épouse, une bonne maman, une bonne commerçante. Elle demande la sagesse pour bien instruire et enseigner ses enfants

Luc 22 :40 : « Priez afin que vous ne tombiez pas en tentation. »
La femme vertueuse, par la prière, ne tombe pas dans la tentation. Elle ne se laisse pas piéger par l’ennemi. Elle lui résiste et il fuit. Elle reste fidèle à Dieu !

Dieu désire que nous soyons des femmes de prière pour être fortes !

Certaines personnes pensent à prier quand elles ont un problème, mais si nous n’avons pas l’habitude de prier quand tout va bien, nous n’aurons pas la force de prier quand tout va mal !

  • Force dans la parole de Dieu :

1 Jean 2 :14 : « Je vous ai écrit, parce que vous êtes forts, et que la parole de Dieu demeure en vous. »

Psaumes 119 :50 : « c’est ma consolation dans ma misère, car ta parole me rend la vie. »

Josué 1 :8 : « que ce livre de la loi ne s’éloigne pas de ta bouche, médite le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit, car c’est alors que tu auras du succès dans toutes tes entreprises, c’est alors que tu réussiras. »

Le Seigneur nous exhorte à aimer, méditer, faire les délices de sa parole. Elle doit être la nourriture quotidienne pour fortifier notre âme (comme nous prenons soin de nourrir notre corps pour être en bonne santé).
Qu’est-ce qui fait la force de l’athlète et du soldat ? L’entrainement quotidien, pour être toujours près à la compétition et à la bataille.
Tous les jours nous menons un combat spirituel, la prière et la parole de Dieu doivent être notre entrainement pour être fort.

  • Elle est revêtue de force (prière et parole de Dieu) et de gloire.

Qu’est-ce qui précède la gloire ?
Proverbes 15 :33 : « L’humilité précède la gloire »
Proverbes 29 :23 : « L’orgueil d’une femme l’abaisse, mais celle qui est humble d’esprit est revêtue de gloire »

La femme vertueuse est revêtue de gloire car c’est une femme humble (qui reconnait sa faiblesse, qui s’abaisse volontairement)

Luc 14 :11 : « Quiconque s’élève sera abaissé et quiconque s’abaisse sera élevé. »

Elle est revêtue de gloire = Dignité

Elle est consciente de son statut : fille du roi des rois, Seigneur des Seigneurs.

Elle a plus de sang royal dans ses veines que n’importe quelle femme de la noblesse (elle a la vie divine de Jésus Christ, ce n’est plus elle qui vit c’est Christ qui vit en elle)

Cette force et cette gloire lui viennent de Dieu

Cela montre l’apparence que les personnes avaient d’elle, de son comportement, de son témoignage (même sans parole), à travers l’expression de ses yeux, son visage, elle transmet l’amour de Dieu

Quand elle se déplace, on peut voir Jésus qui vit en elle.

2 Cor. 2 :14,15 : « Grâces soient rendues à Dieu, qui répand par NOUS en tout lieu, L’ODEUR de sa connaissance ! Car nous sommes en effet, pour Dieu le PARFUM DE CHRIST, parmi les sauvés et parmi ceux qui périssent »

Chacune d’entre nous doit être revêtue de force (prière et parole de Dieu)

Chacune d’entre nous doit être revêtue de gloire (laisser l’odeur et le parfum de Christ en tout lieu, et démontrer la vie de Jésus Christ en nous).

V25. (b) : Elle se rit de l’avenir. ( ! ce n’est pas de la moquerie ou de l’inconscience)

Admettons-le l’avenir fait peur ! Pour nous, pour nos enfants. Il suffit de regarder autour de nous (problèmes politiques, sociaux, économiques, guerres, terrorisme, …) . Sans parler de la peur de la maladie, de la vieillesse, se la mort, de la solitude, …

Il est vrai qu’on ne peut pas faire semblant d’ignorer les problèmes. Ils existent !

On a peur du lendemain, on se préoccupe, on est anxieux, …

Le croyant n’est pas exempt des problèmes ! Il y a une grande différence entre le croyant et le non-croyant. C’est le secret de la femme vertueuse, elle craint l’Eternel.

La différence réside dans la façon de voir et d’affronter les problèmes qui se présentent. Le croyant a la possibilité de connaître l’amour de Dieu par rapport aux non-croyants.

Matthieu 6 : 32,33 : « Jésus dit très bien : Cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa justice, et toutes ces choses (nourriture, habillement, maison, travail, …) vous seront données en plus. Car votre père céleste sait que vous avez besoin de ces choses. Ne vous inquiétez donc pas du lendemain, car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine ».

Matthieu 6 :19 : « Ne vous amassez pas des trésors sur la terre où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent, mais amassez-vous des trésors dans le ciel… Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur ».

Le croyant, même s’il profite des biens terrestres, ne les considère pas les plus important, et n’y accorde pas toute son affection.

2 Cor. 4 :16,18 : « Ne perdons pas courage, même si notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour. Par rapport à l’Eternité, nos afflictions sont un épisode passagé sur cette terre, et cesseront quand nous seront dans sa présence. Car nous regardons non aux choses visibles, qui sont passagères, momentanées ! MAIS nous regardons aux choses invisibles, qui sont ETERNELLES ! »

La femme vertueuse se rit de l’avenir car elle voit et affronte les difficultés d’une manière différente, moins dramatique.

Elle est positive, confiante, tranquille en ce qui concerne l’avenir.

Elle n’a pas peur du lendemain, n’est pas préoccupée ni anxieuse

Elle a mit les bonnes priorités dans sa vie ( Matthieu 6 : 33,34)

Elle craint Dieu, et a la certitude de sa présence

Et nous ? Avons-nous mis les bonnes priorités dans notre vie ? De quelle manière voyons-nous et affrontons-nous les difficultés de la vie.

Reconnaissons qu’en tant que croyant, nous ne donnons pas toujours le bon exemple. Nous nous comportons comme-ci nous n’avions pas Dieu avec nous. Alors que Dieu veut se servir de nous pour que nous soyons la différence pour ceux qui ne connaissent pas Dieu.

V26. (a) Elle ouvre la bouche avec sagesse.

  • La femme vertueuse est sage en parole :

Elle ouvre la bouche avec prudence = Proverbes 18 :21 : « Les paroles peuvent être source de vie ou de mort ! Qui aime parler doit en accepter les conséquences ».

Elle ne dit pas n’importe quoi quand elle ouvre la bouche (critiques, médisances,…) = Proverbes 12 :18 : « Qui parle à la légère, blesse autant qu’une épée MAIS les paroles sages apportent la guérison ».

Elle prononce des paroles douces qui encouragent, qui font du bien à ceux qui les entendent (mari, enfant, domestique, voisin,…) = Ephésiens 4 :29 : « qu’aucune mauvaise parole ne sorte de votre bouche mais dites seulement des paroles utiles (sage), qui répondent à un besoin, et encouragent autrui, pour faire ainsi du bien à ceux qui vous entendent ».

La femme vertueuse sait contrôler sa langue. Et nous ?

V26. (b) Des instructions aimable sont sur sa langue !

  • La femme vertueuse est une mère qui instruit, enseigne ses enfants avec amour (enseignement moral, spirituel).

Mais à quoi sert-il d’instruire, d’enseigner, d’éduquer nos enfants si on ne donne pas l’exemple ?

La répréhension et la correction font partie de l’enseignement des enfants. MALHEUREUSEMENT certains parents évitent la correction et la réprimande ! Celles-ci doivent être faites de la bonne manière, avec amour et sagesse pour les aider et éviter à mal agir = Proverbes 3 :11 : « Mon fils, ne refuse pas la correction de l’Eternel et ne déteste pas ses châtiments : car l’Eternel châtie celui qu’il aime, comme un père l’enfant qu’il chéri ».

La femme vertueuse n’enseigne pas seulement, mais elle met en pratique. Exemple : Enseigner à ne pas juger, critiquer, si ensuite nos enfants nous voient le faire du matin au soir.

Nous sommes les premiers enseignants de nos enfants, 24h/24 nous leur enseignons à travers nos actions, notre façon de travailler, de raisonner, d’affronter une situation, de traverser des crises, mais surtout à travers notre façon de parler !


La Femme Vertueuse – Partie 4 par Stella Parrinello

Proverbes 31:21-24

Vs 21 Elle ne craint pas la neige pour sa maison (pour les siens). Car toute sa maison est vêtue de cramoisi (autre version : car toute sa famille est vêtue de vêtements doubles)
Vs 22 Elle se fait des couvertures (tapis), elle a des habits en fin lin et pourpre

  • Elle est PROTECTRICE : Elle veut protéger sa maison contre le froid, la neige.
  • Elle est PREVOYANTE :
    • Elle prévoit pour les temps de froid qui pourraient venir brusquement, pour ne pas se trouver dépourvue ;
    • Elle s’y prépare pour l’affronter dans de bonnes conditions, afin de protéger sa famille, les gens de sa maison !
    • Sa maison est vêtue de cramoisi (laine rouge), elle confectionne des couvertures, tapis, rideaux afin de garder sa maison chaleureuse au temps de la neige. (Souvenez-vous qu’en temps-là, il n’y avait pas de chauffage !)
    • Elle prévoit un double vêtement pour chacun dans la famille. Que faisons-nous en hiver pour protéger nos maisons du froid ?
    • Elle-même est vêtue de fin lin (blanc) et de pourpre (rouge vif). Ce passage peut passer inaperçu, mais il a un sens très profond. Ces trois couleurs représentent des symboles bien précis dans l’Ancien Testament :
      • CRAMOISI : laine rouge = symbole du sang de Jésus qui ôte le péché ;
      • FIN LIN : couleur blanc = symbole de pureté, innocence, vêtement de justice ;
      • POURPRE : rouge vif = symbole de royauté. Jésus est Roi des Rois qui règne dans ses rachetés.

Cela nous amène à comprendre la sécurité divine (présence divine) dans laquelle pouvait vivre cette femme vertueuse qui a le souci du bien-être de ses enfants et de sa maison ;
Il est bien dit qu’elle ne craint pas la neige pour sa maison, car elle est protégée du froid comme tous les habitants ;
Elle ne craint pas les temps difficiles = épreuves, problèmes, tentations, car sa maison et tous les habitants sont lavés et protégés par le sang de Jésus ;
Dans cette maison règne la PAIX, SECURITE, TRANQUILITE, SERENITE, REPOS DANS LA FOI EN CHRIST.

L’ Epouse (Eglise) ne doit pas craindre les temps difficiles:

Jean 16 :33 « vous aurez des tribulations dans le monde mais prenez courage car j’ai vaincu le monde ».
Apocalypse 19 :7-8 « Réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire ; car les noces de l’agneau sont venues, et son épouse s’est préparée, et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints »

V 23 Son mari est considéré aux Portes, lorsqu’il siège avec les anciens du pays.

  • Elle fait la fierté de son mari
  • Son mari est bien connu, considéré, estimé aux Portes. (Dans la Bible, la « Porte » est le lieu d’une ville où l’on rendait justice et où se traitaient les affaires) ;
  • Il siège avec les anciens du pays (En Israël, les anciens étaient des magistrats à la fois civils et religieux. Ils jouissaient d’une grande autorité) ;
  • Son mari est un homme de bien, en position d’autorité, certainement très occupé, mais surtout il était très CONSIDERE, RESPECTE, ESTIME par les anciens ;
  • La considération, l’estime que les gens avaient pour cet homme était aussi dû à son épouse, qui avait une BONNE REPUTATION et qui était une FEMME APPRECIEE ;
  • Elle a une très grande influence sur son mari.
  • Son cœur, son attitude, son comportement (même ses paroles) reflètent le cœur et la crainte de Dieu dans sa vie !

Pensez-vous que si cette femme n’avait pas été exemplaire et de bon témoignage, son mari serait autant considéré ?

Est-ce que nous nous rendons compte de l’influence que la femme peut avoir sur son mari ? L’influence que nous pouvons avoir sur nos maris ?

V 24 : « elle confectionne des vêtements et les vend, et elle livre des ceintures aux marchands qui passent. »

C’est une femme ACTIVE, nous avons vu précédemment qu’elle est :

  • TRAVAILLEUSE : ( V. 13) elle se procure laine, lin.
  • COMMERCANTE : ( V.14) elle vend les vêtements qu’elle confectionne, ainsi que des ceintures qu’elle livre aux marchands.
  • ELLE INVESTIT : (V. 16) grâce aux bénéfices de son travail, elle achète un champ, et plante une vigne.
  • ELLE EST GENEREUSE : (V.20) elle s’occupe des malheureux et des pauvres.

Le fait d’être aussi active, ne l’empêche pas :

  • De veiller ( prendre du temps pour Dieu)
  • De s’occuper de sa famille, de sa maison
  • De s’occuper des pauvres

On peut être une femme ACTIVE et garder les BONNES PRIORITES ( Dieu, famille, travail, notre prochain, …)

Tristement aujourd’hui beaucoup de femmes sont TRES ACTIVES mais ne gardent pas les BONNES PRIORITES !

Quand DIEU est à la première place, toutes les autres choses sont à leur place !

L’église (épouse) doit être toujours en intime communion avec Christ (époux), dans sa volonté, qui guidera et conduira toutes activités.

Malheureusement, aujourd’hui beaucoup d’églises se lancent dans l’activisme et néglige la communion intime, la priorité avec Christ !


La Femme Vertueuse – Partie 3 par Stella Parrinello

Proverbes 31:16-20

V 16 (a) Elle pense à un champ, et elle l’acquiert (autre version : après avoir bien réfléchi…)

C’est une femme SAGE, PRUDENTE :

  • Elle réfléchit avant de faire quelque chose ;
  • Elle n’agit pas sur un coût de tête ;
  • Elle examine la valeur du terrain à vendre ;
  • Elle évalue par rapport à ses finances (attentive aux dettes !) ;
    Elle l’achète.

Proverbes 16 :20 « celui qui réfléchit sur les choses, trouve le bonheur, celui qui se confie en l’Eternel est heureux »
Proverbes 20 :25 « c’est un piège pour l’homme que de prendre un engagement sacré à la légère, et de ne réfléchir qu’après avoir fait un vœux »

C’est une femme qui OSE, qui est CAPABLE :

  • Elle a des rêves, des désirs, des projets (Jérémie 29 :11) ;
  • Elle ne les laisse pas de côtés (ce n’est pas pour moi, ça ne se réalisera jamais) ;
  • Elle y croit, elle fait en sorte que les choses se passent ;
  • Elle confie ses projets en Dieu.

V 16 (b) Du fruit de son travail (autre version : grâce à ce qu’elle a gagné), elle plante une vigne

Du fruit de son travail :

  • V 13 : « elle se procure laine, lin, travaille joyeusement » ;
  • V 24 : « elle fait des chemises et les vend, et elle livre des ceintures aux marchands » ;
  • Bénéfices de son travail : Suite à une BONNE GESTION de ses affaires, elle ne fait pas des dépenses inutiles ou superflues

Elle plante une vigne ;

  • Elle INVESTIT, elle progresse, elle évolue ;
  • Elle ne reste pas dans une condition stagnante, statique c’est-à-dire que si elle a acheté un champ, ce n’est pas pour un abandon mais pour planter une vigne et produire du vin pour un commerce rentable.

Eglise = Evangéliser = faisant de toutes les nations des disciples de Jésus-Christ.

V 17 Elle ceint de force ses reins, et elle affermit ses bras (autre version : elle se met au travail avec énergie, et ne laisse pas ses bras inactifs)

  • Elle affronte le travail avec énergie (vendange), le travail ne lui fait peur ;
  • Elle affronte le travail sans relâche, ses bras ne sont jamais inactifs, elle a toujours à faire ;
  • Elle reste FORTE et DETERMINEE, elle ne cherche pas à éviter les choses difficiles à faire, ou qui ne lui plaisent pas ! Au contraire ;
  • Elle fait tout ce que sa main trouve à faire, avec la force qu’elle a (Ec 9 :16) ;
  • Elle n’attend pas que quelqu’un le fasse à sa place.

Dans l’Eglise, il ne faut pas attendre une fonction ou une étiquette pour faire quelque chose !

V 18 (a) Elle sent que ce qu’elle gagne est bon (autre version : elle constate que ses affaires vont bien)

Elle a du DISCERNEMENT :

  • Elle sent que ce qu’elle gagne est bon. Sentir en hébreux c’est percevoir ;
  • Elle a une capacité à percevoir, à discerner, reconnaître que ce qu’elle gagne est bon ;
  • Elle est sûre d’elle, de ce qu’elle fait ;
  • Elle n’est pas indécise ou confuse, elle connaît parfaitement les directives qu’elle doit prendre ;
  • Elle est encouragée pour continuer à avancer.

Le don de discernement est donné à l’Eglise (1 Corinthiens 12 :10)
1 Corinthiens 14 :12 : « …de même vous, puisque vous aspirez aux dons spirituels, cherchez à en posséder abondamment pour l’édification de l’Eglise »

V 18 (b) Sa lampe ne s’éteint pas pendant la nuit

C’est une femme qui VEILLE :

  • Sa lampe ne s’éteint pas ;
  • Elle est alerte, ne s’endort pas (pas physiquement mais spirituellement) ;
  • Elle ne ralentit pas ! Elle ne rétrograde pas !

Le fait que sa lampe ne s’éteint pas signifie qu’elle y met de l’huile CONSTAMMENT

  • Cela nous parle de sa condition spirituelle éveillée ;
  • Malgré toutes ses occupations, elle ne néglige pas ;
  • Consécration personnelle avec Dieu dans la prière, la lecture de la Parole ;
  • Elle ne se laisse pas submerger par son travail ! (Trop fatiguée, pas envie, mal de tête…)

Parabole des 10 vierges (Matthieu 25 :1-13) :

Cinq folles, insensées, imprévoyantes qui avaient pris leurs lampes mais pas d’huile.
Cinq sages, raisonnables, emportèrent une réserve d’huile avec leur lampe.

Voyant que l’époux tardait, toutes s’assoupirent et s’endormirent. Au milieu de la nuit, on cria : « voici l’époux, allez à sa rencontre ! Toutes ces vierges se réveillèrent, préparèrent leurs lampes ;
Les vierges insensées avaient leurs lampes qui s’éteignirent, alors que les vierges sages avaient été prévoyantes en huile. Elles ont allumé leurs lampes pour aller à la rencontre de leur époux.

VEILLEZ DONC, CAR VOUS NE SAVEZ NI LE JOUR, NI L’HEURE QUE VOTRE SEIGNEUR VIENDRA !
C’est une femme qui VEILLE, qui prie, qui est prête pour le retour de Jésus Christ.
Epouse (Eglise) : veiller, prier pour ne pas tomber dans la tentation

  • Le diable rôde comme un lion
  • Vous ne savez le jour ni l’heure.

V 19 Elle met la main à la quenouille, et ses doigts tiennent le fuseau (tissent les vêtements)

Elle est PRODUCTIVE :

  • Elle met la main à quenouille, elle fait des chemises, des tricots, de la couture, des travaux de tissage avec la laine et le lin (v 13) ;
  • A cette époque, la femme devait tout particulièrement s’occuper de la décoration intérieure de la maison ;
  • Elle fait en sorte que tout soit beau.

Combien plus l’Eglise, l’EPOUSE, doit être productive, et travailler pour le Seigneur en attendant son retour ? Tristement aujourd’hui, Jésus dirait toujours « La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers » Matthieu 9 :37

V 20 Elle tend une main secourable aux malheureux. Elle est généreuse envers les pauvres (autre version : elle ouvre largement sa main aux pauvres)

Bien qu’elle soit fort occupée par sa famille, sa maison, son travail, …

  • Elle a de la COMPASSION ;
  • Elle a le souci de son prochain ;
  • Elle vient au secours des malheureux, des pauvres (elle distribue les vêtements qu’elle fait comme TABITHA dans Actes 9 :36-39).

Elle est GENEREUSE :

  • Envers les pauvres (ouvre généreusement sa main !);
  • Elle n’hésite pas à aider financièrement les pauvres avec les bénéfices qu’elle a gagné de son travail ;
  • Elle a un cœur tourné vers les autres et leurs besoins ;
  • Elle est animée de bons sentiments pour ceux qui sont dans le besoin tant sur le plan MATERIEL, PHYSIQUE et SPIRITUEL !

Psaumes 41 :2 « Heureux ceux qui s’intéressent aux pauvres »
Deutéronomes 15 :7 et 10 : « S’il y a chez toi, parmi tes frères et dans l’une de tes villes, un pauvre dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne, tu n’endurciras pas ton cœur et tu ne fermeras pas ta main devant ton frère pauvre » et « Donne-lui et que ton cœur ne rechigne pas à le faire, car, à cause de cela, l’Eternel, ton Dieu, te bénira dans tous tes travaux et dans toutes tes entreprises »

Parce qu’elle s’intéresse aux pauvres, et qu’elle est généreuse, elle est HEUREUSE, BENIE dans tout ce qu’elle entreprend.

NOUS VOULONS ETRE DES FEMMES QUI N’OUBLIENT PAS LA BIENFAISANCE ET QUI S’INTERESSENT AUX PAUVRES.


La Femme Vertueuse – Partie 2 par Stella Parrinello

Proverbes 31:11-15

LES CARACTERISTIQUES DE LA FEMME VERTUEUSE

V 11 (a) Le cœur de son mari a confiance en elle. C’est une femme de CONFIANCE :

Le cœur de son mari a une confiance totale en elle ;
Il peut partir la conscience tranquille le matin sans se poser des questions (il n’est pas inquiet !) ;
On sent qu’il y a une communion, un lien qui est établi entre elle et son mari ;
C’est une personne avec qui on est rassuré ;
Elle donne un bon témoignage dans son foyer !

L’Epouse = L’Eglise : Dieu fait-Il confiance à son Eglise ? Comportons-nous d’une manière digne de sa confiance !

V11 (b) Et les produits ne lui feront pas défaut ! (Autre version : le bénéfice ne manquera pas !)

Elle ne manque de rien, elle a le nécessaire pour prendre soin des siens ;
Dieu pourvoit abondamment à tous ses besoins car Dieu est à la première place dans sa vie ;

Psaumes 23 :1 « L’Eternel es mon berger, je ne manquerai de rien »
Matthieu 6 :33 « Cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice et toutes choses vous seront données en plus »
C’est une femme qui craint Dieu. Qui cherche en premier le royaume de Dieu et donc elle ne manque de rien.

V12 Elle lui fait du bien (autre version : elle lui donne du bonheur), et non du mal, tous les jours de sa vie

C’est une femme STABLE, CONSTANTE : tous les jours, elle fait du bien à son mari.
Pas un jour : oui, un jour : non, un jour : ça va et un : ça ne va pas ! (Attitude en fonction de l’humeur du jour, de la météo, du travail, maladie, etc…)

Quelles que soient les circonstances, elle reste STABLE, CONSTANTE dans ses actions ;
Elle sait gérer ses émotions, son autocontrôle ;
Elle ne veut pas être un poids pour son mari ;
Elle lui fait du BIEN : SOUTIENT, ENCOURAGEMENT, L’AIDE (psychologique), PRIE pour lui ;
Elle ne lui fait pas du MAL en le décourageant, le dévalorisant (tu n’es qu’un bon à rien….)

Romains 12 : 17 et 21 « Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes » et « Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien. »

C’est une femme vertueuse, qui a cette disposition CONSTANTE à faire toujours le bien, même quand elle reçoit le mal ;
C’est une femme qui craint Dieu, qui met en pratique sa Parole.
Est-ce que l’Eglise réjouit le cœur de Dieu tous les jours ? Ou bien nous attristons plus souvent le cœur de Dieu par notre comportement ?
Dieu désire voir son Eglise STABLE et CONSTANTE !

V13 Elle se procure de la laine, du lin et travaille d’une main joyeuse

Elle est TRAVAILLEUSE (autre version : travaille avec ardeur, acharnement, passion)

Elle sait prendre des initiatives (elle se procure ce dont elle a besoin pour travailler) ;
Elle cherche à accomplir quelque chose avec ses mains ;
Elle aime ce qu’elle fait ;
Elle n’est pas paresseuse (ne reste pas assise toute la journée devant la TV) ;
Elle fait JOYEUSEMENT (pas en se plaignant : je suis fatiguée, pas envie, …)

Colossien 3 :23 « tout ce que vous faites, faites-le avec joie, de bon cœur, comme pour le Seigneur et non pour les hommes, sachant que vous recevrez du Seigneur les biens qu’Il réserve aux siens »
Tout ce qu’elle fait, elle le fait avec joie, de bon cœur, comme pour le Seigneur et pour les hommes ;
Tout ce que nous faisons dans l’Eglise, n’est pas pour faire plaisir au Pasteur, aux responsables ; bref, pour se faire voir des hommes, mais nous le faisons pour Dieu !
L’épouse (Eglise), doit travailler dans l’œuvre du Seigneur joyeusement, sans se plaindre ou se lamenter continuellement.

V14 Elle est comme un navire marchand, elle amène son pain de loin

A l’époque, les navires marchands avaient la réputation de parcourir de longues distances, de faire des allers -retours uniquement dans le but de faire du commerce : ils apportaient de loin des choses fascinantes, insolites !

Elle est COMMERCANTE ;
Elle amène son pain de loin ;
Elle sait faire des affaires ;
Elle achète et porte des choses intéressantes, insolites à la maison, des bons produits.

V 15 Elle se lève lorsqu’il est encore nuit, prépare la nourriture de sa famille, et distribue à ses servantes leur travail

Elle est PREVISIBLE, ORGANISEE ;
Elle se lève très tôt afin de prévoir, d’organiser sa journée ;
Elle se lève alors qu’il fait encore nuit, pour prépare la nourriture à sa famille alors qu’elle a des servantes et elle n’en profite pas !
Elle tient à préparer elle-même pour son mari, ses enfants ;
Elle distribue le travail de la journée à ses servantes !

Elle GERE BIEN SON TEMPS : elle ne fait pas la grasse matinée, elle ne se laisse pas servir !
Ephésiens 5 :16 « rachetez le temps, car les jours sont mauvais »
C’est une femme sage : la Parole de Dieu nous demande de bien gérer notre temps et ne pas le gaspiller pour des choses inutiles. Gardons plus de temps pour Dieu.


La Femme Vertueuse – Partie 1 par Stella Parrinello

Proverbes 31 : 10-31

Pendant longtemps, j’ai pensé que cette femme était un IDEAL, une femme qui n’existe pas, et qui ne peut pas exister ! Une FEMME PARFAITE ! Le V 10 dit : « qui peut trouver une femme vertueuse ? »

Ma première réponse était : personne, elle n’existe pas !

Le personnage de Lémuel décrit la femme vertueuse comme :

  • Une femme attachée à ses devoirs d’épouse, de mère de famille, maîtresse de maison ;
  • Tout au long du chapitre, le portrait de cette femme est plus PRATIQUE que THEORIQUE ;
  • Son action est centrée plus sur sa maison que vers l’extérieur

« Qui peut trouver une femme vertueuse ? »

Cette question de Lémuel n’est pas négative en soi  et ne veut pas dire qu’une telle femme n’existe pas mais qu’il faut l’admirer car elle est RARE ! Elle a plus de valeur que les perles.

Les perles qui ont une grande valeur sont très rares et donc sont admirées, recherchées. Il veut encourager à rechercher les qualités de la femme vertueuse décrites dans ce beau chapitre que nous allons parcourir ensemble !

Pour quelle raison Dieu a-t-Il voulu que ce chapitre existe dans la Bible ? En effet, il n’est pas adressé aux hommes mais bien aux femmes…

  • Jésus est notre exemple parfait en tout !
  • Dans la bible MARI et FEMME sont comparés à l’EPOUX (Christ) et l’Epouse (Eglise)
  • Le rôle de cette femme vertueuse est comparé au rôle de l’Eglise envers Christ ;
  • Dieu a prévu que chacune d’entre nous ait aussi la personnalité et les caractéristiques de femme de Dieu !

Proverbes 31 :10 « Qui peut trouver une femme vertueuse ? Elle a bien plus de valeur que les perles »
Proverbes 8 :11 « Car la sagesse vaut mieux que les perles, elle a plus de valeur que les objets de prix »

Ce que Lémuel voit dans la femme vertueuse qu’il va décrire, c’est l’incarnation la plus parfaite de la sagesse (définition de la sagesse : connaissance des choses naturelles ou acquises.

Quelle est cette connaissance ?
Proverbes 1 :7 « la crainte de l’Eternel est le commencement de la sagesse »
Si on n’a pas la crainte de l’Eternel, on ne peut pas avoir la sagesse et par conséquent on ne peut pas être une femme parfaite.

La femme parfaite une femme qui CRAINT L’ETERNEL !
La première caractéristique de la femme vertueuse est son ATTACHEMENT A DIEU, c’est ce qui fait sa force et sa spiritualité ;
Et sans cet attachement à Dieu, elle n’aurait pas la capacité d’accomplir toutes les tâches aussi parfaitement dans son foyer et à l’extérieur de son foyer.

Définition de la femme vertueuse :

  • Qui a de la vertu, disposition constante qui porte à faire le bien et éviter le mal, honnête, intègre, juste, louable, digne, responsable, exemplaire.
  • Force, armée : proche d’un mot signifiant fortification militaire ;
  • En hébreux : Khah’ yil : force de caractère, femme vaillante non pas pour écraser son mari, ses enfants, pour prendre les commandes mais bien une femme forte, courageuse, qui ne désespère pas, qui ne se laisse pas abattre…

à suivre