La Femme Vertueuse – Partie 7 par Stella Parrinello

Proverbes 31:28-29

V.28 (a) Ses enfants se lèvent, et la disent heureuse

• Ses enfants se lèvent pour l’applaudir, l’honorer, la féliciter, la bénir.
• Ses enfants expriment leur fierté d’avoir une maman comme elle.
• Ses enfants lui expriment toute leur gratitude, la remercient pour tout ce qu’elle fait pour eux chaque jour (bon repas, beaux vêtements, belle maison accueillante,…). Ils l’a remercient surtout pour son cœur, son affection, son enseignement, son éducation. Ils l’a remercient également de vivre dans un foyer serein oùla mère respecte son mari et vice versa. Les enfants doivent non seulement savoir que leurs parents les aiment mais ils devraient aussi le voir et l’entendre ( les enfants se sentent ainsi en sécurité).

  • C’est une femme influente sur ses enfants : elle est leur bible vivante. Cela ne sert à rien d’enseigner à nos enfants si nous ne mettons pas en pratique nous-mêmes (langage, tempérament, pardon,…)
  • C’est une femme heureuse de son rôle de maman.

V.28 (b) Son mari se lève, et lui donne des louanges

• Son mari aussi se lève pour l’honorer, pour la louer (faire des compliments).
• Rappelez-vous, au début, Lémuel voit dans la femme vertueuse l’incarnation parfaite de la sagesse ! Proverbes 8 :11 « Car la sagesse vaut mieux que les perles, elle a plus de valeur que tous les objets de prix !

  • Son mari se lève et lui donne des louanges car il reconnaît avoir trouvé une femme sage.
  • Elle a plus de valeur que tout l’or, toutes les richesses du monde !
    Proverbes 3 :14,15 « Les profits de l’argent, la richesse de l’or, n’offrent pas autant d’avantages. Car la sagesse a plus de valeur que les perles précieuses. On ne peut rien désirer de meilleur !».
    Proverbes 8 : 10 « Préférez mes instructions à l’argent, et la science à l’or le plus précieux ».
  • Il lui donne des louanges car :
    – Il a confiance en elle (V.11)
    – Elle lui fait du bien et non du mal tous les jours de sa vie ! (V.12)
    – Elle est travailleuse, elle le fait joyeusement, sans se plaindre (V. 13)
    – Elle est commerçante, elle fait de bonnes affaires ! (V. 14)
    – Elle est prévisible, elle se lève lorsqu’il est encore nuit ! (V. 15)
    – Elle est sage, elle pense, réfléchi, avant de prendre une décision importante (V.16)
    – Elle affronte le travail avec énergie ! (Ceins de force ses reins, affermit ses bras) (V. 17)
    – Elle a du discernement. Elle veille à une vie spirituelle consacrée à Dieu (V. 18)
    – Elle est productive, tisse des vêtements (V. 19)
    – Elle est généreuse, a de la compassion pour les pauvres (V. 20)
    – Elle est prévoyante et protectrice dans les temps difficiles. Dans sa maison, règne la présence de Dieu : paix, sécurité, sérénité,…) (V.21,22)
    – Elle fait sa fierté : « son mari est considéré aux Portes (bien vu), quand il siège avec les anciens du pays » Grâce à la bonne réputation de son épouse ! (V. 23)
    – Elle est active, ne s’arrête pas (V. 24)
    – Elle a une belle apparence (beauté intérieure qui a plus de valeur que les perles) (V. 25a)
    – Elle est positive, ne s’inquiète pas du lendemain (V. 25b)
    – Elle est sage en parole, elle contrôle sa langue ! Elle instruit et enseigne ses enfants avec cœur, en leur donnant l’exemple (V. 26a et b)
    – Elle veille sur ce qui se passe dans sa maison, prends soin des gens. Elle est active et non paresseuse (V. 27)
  • C’est une femme exemplaire, honorée est estimée par son mari et ses enfants !
  • Sa famille reconnaît ses qualités,ses vertus, et la grande influence qu’elle a dans son foyer.
  • Elle vit, elle émane la sagesse, la crainte de l’Éternel !
  • Grâce à son attitude, son mari et ses enfants sont heureux, et le lui font savoir.

V.29 Plusieurs femmes ont une conduite vertueuse, mais toi, tu les surpasses toutes !

V.28(b) : Son mari se lève et lui donne des louanges, car :

– C’est une femme vertueuse : il la loue, la complimente (voir liste V. 28(b) )
– Elle les surpasse toutes : son mari exprime sa fierté d’avoir une telle épouse. Il se sent privilégié, honoré d’être son mari. Rappelons-nous Christ (l’Époux), l’Église (l’Épouse)

Proverbes 12 :4 « Une femme vertueuse est la couronne de son mari, mais celle qui fait honte et comme la carie de ses os ».

Le caractère sage de la femme vertueuse fait honneur à son mari, lui confère dignité, tandis que le caractère de la femme insensée produit de la douleur à l’intérieur.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *